L'atelier Index du Forum L'atelier
WTF?
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Tom Waits

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'atelier Index du Forum -> L'atelier -> La culture qu'il reste à l'homme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bert


Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 49

MessagePosté le: Ven 5 Juin - 11:17 (2009)    Sujet du message: Tom Waits Répondre en citant

Dans ma douce adolescence, quand mes instincts musicaux bluesy (ou texans, et je suis sur qu'un trout'cul est en train de rire tapi derrière son écran - mes respects à ce voisin spirituel, caché dans son maquis une bouteille d'ultra à la main pendant que la jacqueline fait des pancakes. Vous voyez le tableau...) me faisaient écumer les crossroads de l'internet à la recherche du bluesman inconnu et faire pâlir les prétendus "disquaires indé" (euh, scusez-moi vous avez du Eric Sardinas en rayon? euh... Mr. Green ... tss Rolling Eyes ), voilà que je tombe sur Tom Waits. C'est qui ce petit "withey" prétentieux au chapia de travers qui chante du renaud en anglais sous Bourbon-glace? Bref, ça m'avait pas trop plu et j'ai faussé companie au bonhomme pour aller taper du pied dans ma chambre sur ce bon vieux Poppa Chubby (Nico, arrête de te marer, je m'entends plus Mr. Green ). Puis, après quelques années de bouteille musicale, troquant mon bottleneck contre ma pelle à cordes électrique (le Grand Bon était né), voilà que je matte "down by law" sous les conseils d'un mystique indien un peu bizarre appellé "Nicotine" (non, les années soisante ne sont pas mortes...). Revoilà ce vieux Tom Waits mais cette fois-ci sur les planches... Le perso m'a bien plu: une espèce de Lone wolf boudant l'american dream, qui rockait le bourbon "comme y faut" et rollait les minettes aux quatres coins des States, au gré des vents. Je reviens musicalement sur mes pas et chope un ou deux albums du bonhomme, histoire de voire si je m'étais pas trompé de chemin. Je m'enfile "Bone Machine", apparemment "mythique", et là ça m'a scotché sur place. Musicalement, c'est une espèce de mélange entre Kurt Weill (OooO mOoon of Alabaaaaa-maa Cool ) et Screamin' Jay Hawkins, le tout sur fond de percus zappa-esques. Watzefeuk? Peu importe, "visuellement", c'est génial: ambiances enfumées et louches où tout le monde est rétamé, sirotant sa misère et les vieilles bières plates qui trainent sur la table, beugle comme des enragés et shake du cul façon "calvaire"... Où suis-je? Textuellement, grosse claque aussi: on retrouve ces vieilles ambiances enfumées et fumeuses que dépeint avec foutre, sang et gnôle bon marché la vieille voix de crooner débauché de Tom Waits, jouant les frank sinatra d'outre-tombe, mégaphone à la main. Et en effet, dans ces tableaux grotesques et loufoques de l'american way of life, personne n'est épargné, pas même tom waits lui-même (à coups d'autodérision): du traine-savates alternatif aux self-made man pieux et droit, tout le monde affuble le déguisement que lui donne l'oeil lubrique et cynique du poète, le temps d'une chanson.  Mais cet oeil sait aussi se faire doux, c'est le côté tendre de l'homme. Textuellement, c'est un peu, si vous voulez, la gueule de bois sentimentale après la débauche aux frontières du réel. Le crooner nettoie un peu son complet (pas trop quand même) et s'installe au piano pour, derrière quelques notes traînantes, chanter les haut-le coeur boiteux des laissés pour-compte.

Sans plus attendre, je vous donne en images et en textes, un petit aperçu de cet homme à l'univers étrange, entre le Bukowski des contes de la folie ordinaire et Fante et ses pitreries sentimentales touchantes et à l'ironie mordante:

VIDEO:

http://www.youtube.com/watch?v=zvboZrCu6t8&NR=1
http://www.youtube.com/watch?v=JZGI9maBXL8&feature=related (sous-titres français)
http://www.youtube.com/watch?v=3ygpJvzqkvI (petite interview sous-titrée sympa, pour le côté fantaisiste du bonhomme)

TEXTES+AUDIO : Morceau "In the colosseum" sur le fameux "Bone Machine" en question (lien Jiwa ici: http://www.jiwa.fr/#album/14865)


The women all control their men
With razors and with wrists
And the princess squeezes grape juice
On a torrid bloody kiss
What will you be wearing there
The lion or the raven hair?
The flesh will all be tearing
But the tail will be my own
In the colosseum tonight

This one's for the balcony
And this one's for the floor
As the senators decapitate
The presidential whore
The bald headed senators
Are splashing in the blood
The dogs are having someone
Who is screaming in the mud
In the colosseum tonight

Now it's raining and it's pouring
On the pillaging and goring
The constable is swinging
From the chains
For the dead there is no story
No memory no blame
Their families shout blue murder
But tomorrow it's the same
In the colosseum

A slowly acting poison
Will be given to the favorite one
The dark horse will bring glory
To the jailer and his men
It's always much more sporting
When there's families in the pit
And the madness of the crowd
Is an epileptic fit
In the colosseum

No justice here, no liberty
No reason, no blame
There's no cause to taint the sweetest taste of blood
And greetings from the nation
As we shake the hands of time
They're taking their ovations
The vultures stay behind
In the colosseum, in the colosseum
In the colosseum tonight

Bonne écoute! Okay
_________________
"Sound is vibration, I choose to use it with a vision, and then come the style and precision" - Spawn (atmosphere).


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 5 Juin - 11:17 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Onicosmo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2009
Messages: 38

MessagePosté le: Ven 5 Juin - 23:16 (2009)    Sujet du message: Tom Waits Répondre en citant

Malgré les énormes éclats de rire que j'ai eus, le ton pompeux de tes critiques "intégrant du bourrin dans du verbiage", selon tes propres mots, je m'en vais donc pomper cet album fameux, que je me permets de renommer pour le coup: "Bon machine"


Sur ce, jm'en retourne à ce bon vieux popa chubby et sur mon solo de Hammer to fall, bien que, stevie ray vaughan et "RU-de mood" appelle de même,
bon taf les hommes (et tampis si je me trompe)...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Bert


Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 49

MessagePosté le: Sam 6 Juin - 01:08 (2009)    Sujet du message: Tom Waits Répondre en citant

"En effet - et ceci est fondamental - la pensée du Grand Bon se résume à deux éléments fondateurs: le bourrin et le verbiage. Certes, cela n'est pas sans susciter de nombreuses difficultés. Mais pour bien comprendre la pensée de Bon, il faut concevoir ces deux instances de la pensée, dans une première analyse clairement distingués l'un de l'autre, dans un mouvement dialectique aboutissant à l'accomplissement du bourrin même, sa concrétisation "jusqu'à l'os", soit ce qui met un terme même au bourrin (en termes brucheriens, nous pourrions avancer sans nous y méprendre que "c'est trop hard"). C'est ce qu'on appelle le processus de "félitition", tel que l'a défini Kimdu Svelte, ce qui amène très concrètement - ceci est capital - la matière de ma femme à prendre la forme du clope, étant entendu qu'elle est, toujours selon Brucher, "mille tabs", et en dernière analyse, à regarder le grand prix à la télé les bras croisés prouvant ainsi l'authenticité de ma vocation philosophique" Mr. Green

Plus sérieusement, en effet, pas mal de verbiage, mais ça me fait bien kiffer de faire le journaleux et puis en dernière analyse (^^), sous le plastique, il y a encore des "petites choses simples" soit ce qui m'a vraiment fait kiffer dans la musique. Donc au final, c'est une "Bon" chose malgré toute la chargerie chevaleresque^^

Ca prend peut-être un peu de temps pour se plonger dans l'univers de Waits, donc si t'as un peu de mal sur Bon Machine, Swordfishtrombone est magnique, et Rain Dogs est autant le dire cash "magnifique, magnifique". Faut lire les textes, surtout ceux de ces trois albums, qui sont vraiment tout bons.

Ceci étant, c'est fou comme les goûts musicaux changent quand même. Je me souviendrai toujours de ce jour tragique où j'appris que le hammer to fall en question, n'était autre qu'une brosse, ce qui suscita, c'est le moins qu'on puisse dire, de nombreuses difficultés notamment la crainte d'attraper le "gros cou", gourmette en main. Depuis Guy a fui l'établi, même si pierre est toujours in da house.

Et pour finir, tant qu'on y est, la critique de Stevie Ray Vaughan planne toujours comme une épée de damoclès, même si je me pose inlassablement la question: "alors comment je vais l'attaquer celle-là?". Patience Mr. Green
_________________
"Sound is vibration, I choose to use it with a vision, and then come the style and precision" - Spawn (atmosphere).


Revenir en haut
Ben


Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2009
Messages: 39

MessagePosté le: Sam 6 Juin - 11:49 (2009)    Sujet du message: Tom Waits Répondre en citant

Ah sinon, ma mère me dit de te dire qu'elle n'a jamais fait de pancakes.


Mr. Green


Revenir en haut
Bert


Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 49

MessagePosté le: Sam 6 Juin - 13:41 (2009)    Sujet du message: Tom Waits Répondre en citant

Ben a écrit:

Ah sinon, ma mère me dit de te dire qu'elle n'a jamais fait de pancakes.


Mr. Green

MDR! Par pancakes, j'entendais les crêpes. Je mets ça sur le compte de mon franglais journaleux^^. C'était plus pour la beauté du tableau, ceci étant. C'est un peu comme decrire un cowboy sans chapeau ou faire une nature morte débile sans checker mille fruits, enfin tu vois le truc. En ce qui me concerne, c'est un peu le Grand Bon sans sa veste... ça perd son intérêt^^
_________________
"Sound is vibration, I choose to use it with a vision, and then come the style and precision" - Spawn (atmosphere).


Revenir en haut
Onicosmo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2009
Messages: 38

MessagePosté le: Sam 6 Juin - 14:40 (2009)    Sujet du message: Tom Waits Répondre en citant

Il faudra que tu cesse de me faire rire autant, grand Bon! A ce propos, va check le myspace de Satori, MF yoom a bourriné^^


Quand bien même, après nouvelle écoute de The black rider, j'en ai conclu que Tom Waits, au delà de ses quelques centilitres de bières barbues,
avait de la "Barbeautrou", ou du moins, qu'il en avait "Marreducou"
Enfin bon, moi, toi, vous, ça, eux...


Mort de Rire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Bert


Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 49

MessagePosté le: Sam 6 Juin - 21:51 (2009)    Sujet du message: Tom Waits Répondre en citant

Extrait du myspace de satori:

SAL AKA MF YOOM
ONICOSMO da GREAT TEACHER
BERT AKA DJ BON AKA BERTUCCIO
ALEX AKA REST BIEN CALM
MICK AKA OK DECHA

MDR MDR MDR MDR!

Au sommay. Bon sur la prochaine tape on se fait une auto interview façon wu-tang, ponctuée d'éventuels BLAAAAM! Pow POW! façon "protect your neck"? Mr. Green
Et puis on invente une mystique fumeuse pour pimenter le tout, sur le quartier de "shao-hammille" (certains ont d'ailleurs écrit un book sur c'quartier... qui l'eût cru.. hein... bons ou mauvais Laughing )

Pour le coup, dans la lignée des AKA, je me permets de rajouter ceci: MICKA Aka OK DECHA Aka "THE GHOSTRIDER KILLAH" aka "MINI MIGHTY MOE" en référence à la conduite plutôt "franche" de notre "Peace frog" national, qui a bien failli causer la mort à plusieurs reprises du célèbre crew Satori à Paris... ("ouais micka t'es sur la voie du tram là... ouais?? noooon. Ah j'avoue... t'as déchiré vieux!")

Sinon en effet blackrider est assez spéc', faut dire qu'en bossant avec William Cou-roughs (traduction en belge: Willy Cou-Dur), le barbeautrou était inéluctable. Cela dit, c'talbum est un peu particulier pcq il fait partie d'un projet de pièce, et tous les textes et la musique sont centrés là-dessus (l'histoire du "black rider" en question). Donc pour se lancer dedans pe pas l'idéal si t'as pas accroché à la base (moi j'ai encore bien kiffé, je suis en train de l'écouter là, c'est clair que c'est un peu spéc' par rapport aux autres albums mais ya du très très bon...)
_________________
"Sound is vibration, I choose to use it with a vision, and then come the style and precision" - Spawn (atmosphere).


Revenir en haut
Onicosmo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2009
Messages: 38

MessagePosté le: Sam 6 Juin - 22:44 (2009)    Sujet du message: Tom Waits Répondre en citant

Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
YDB


Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2009
Messages: 6

MessagePosté le: Lun 8 Juin - 09:40 (2009)    Sujet du message: Tom Waits Répondre en citant

fok! ça part en couille ici Mort de Rire

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:48 (2018)    Sujet du message: Tom Waits

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'atelier Index du Forum -> L'atelier -> La culture qu'il reste à l'homme Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com